Interview de Patrice Cassard : Lancement de son nouveau projet Neeed.

Le créateur d'Archiduchesse revient sur le devant de la scène avec un nouveau projet : Neeed. Le nom évocateur éveille déjà votre intérêt ? Vous avez raison car il pourrait bien devenir votre allié shopping. Comme à son habitude Patrice raconte son projet et ses idées en toute transparence. C'est très rafraichissant, sympathique et porteur. Et voici pourquoi...



Mais qui est Patrice Cassard ?

Il est l'un des entrepreneurs les plus connus du net. Vous pouvez demander à tous vos amis travaillant sur le net de vous renseigner sur Patrice Cassard : ils vous en parleront longuement avec sympathie et empathie.

Mais pourquoi ?

Parce que Patrice Cassard est un conteur des temps modernes : il nous a raconté dans le détail ses créations d'entreprises, les succès, les difficultés avec une transparence telle que nous avions l'impression chacun d'être un confident.

Le plus extraordinaire dans ce récit était sa transparence : chaque mois nous savions combien de produits avaient été vendus, quel était le chiffre d'affaires réalisé.

La mise en vente dernière création a été annoncée...sur son blog. Et le montant de la vente a même été rendue publique, une révolution en France !

Quel est donc le charme ou le philtre versé dans les lignes de ces blogs qui nous a tous fascinés ?
Sans doute d'abord celui de l'homme debout, qui teste, trébuche, avance et réussit. Un déclencheur de sympathie.
Sans doute la passion qui anime son concepteur et un beau produit avec de la Valeur Affective Ajoutée dedans (un bon remplaçant de la TVA).
Sans doute une pincée de David contre Goliath : Archiduchesse n'a jamais versé un sous de pub à Google !

Voici les ingrédients d'un cocktail savoureux et d'autant plus susceptible de réussir lorsque l'on sait qu'une majorité de salariés rêvent de devenir entrepreneur indépendant.

Vous avez envie de revivre cette épopée ou de suivre le projet actuel :
- Sur Envie d'Entreprendre vous trouverez les débuts (là où je l'ai connu)
- Sur le blog d'Archiduchesse (un nom de génie pour un vendeur de chaussette Made in France)
- Sur le blog de Neeed.

L'origine de ce billet : "I neeed you". Signé Patrice.

L'idée de cet interview fait suite à un tweet de Patrice : un énigmatique I neeed you qui renvoie vers son blog.

Patrice explique que son projet Neeed reprend du service et qu'il a besoin de la communauté pour le faire connaitre. Voilà qui m'intéresse, rendez-vous est pris le jour même pour en discuter par téléphone.

Patrice, comme le savent ceux qui suivent ses tweets, s'est installé à Noirmoutier. Le voici propriétaire d'un terrain et avec un projet (tiens un de plus !) de construction d'une maison. Cela prend forme, l'endroit lui plait, une bonne base pour repartir vers de nouvelles aventures !

Comme à son habitude, un projet de Patrice se partage et de préférence de manière virale. Le mot dans le blog est la première pierre pour que le bouche à oreille fonctionne et que le public découvre et apprécie Neeed.

Et si l'on parlait concrètement de Neeed ?

Neeed : mon partenaire shopping, mon marque-page produit

Neeed, m'explique Patrice, est née du besoin de garder trace des produits que l'on souhaite acheter.

Je surfe, je découvre des produits, j'ai de vrais coup de coeur, mais je ne les achète pas forcément tout de suite.
Où les conserver ? Comment se souvenir du site où l'on a vu ce beau petit haut, ce coussin tout comme il faut, ce mignon petit sac ?

Vous souvenez-vous de l'ancêtre Delicious qui vous permettait de ne perdre aucun bookmark ? Neeed renouvelle le genre avec un avantage de taille : la navigation se fait simplement à partir des photos des articles que vous aimez.

L'utilisation est toute simple :
1- Vous créez votre compte sur Neeed
2- Vous ajoutez le lien "Neeed" dans votre barre de favori (à partir du "?" en haut à droite)

Lorsque vous arrivez sur un produit à ajouter à votre liste :
1- Vous cliquez sur le "I neeed" de votre barre de favori
2- Vous validez la photo à ajouter
3- Vous vérifiez le prix et vous indiquez la catégorie de produit, et hop, c'est fini !

Le fonctionnement est intuitif et surtout absolument pas intrusif.
Pour l'utilisatrice (et teur), le principal avantage est d'avoir une liste indépendante des sites qu'elle (il) visite.

Le jour où vous êtes prête pour l'achat, il n'y a plus qu'à se rendre sur Neeed et d'un clic vous êtes sur la bonne page de la bonne boutique prête à acheter le produit... Facile !


Neeed, plateforme sociale ?

L'une des questions que je me posais sur Neeed est son aspect social.

Comme pour Pinterest, j'étais en effet curieux de découvrir ce que d'autres pouvaient avoir déniché et éventuellement m'abonner à leur liste.
Comme leetchi, je me demandais aussi si Neeed permettrait à mes amis de m'acheter ce dont j'ai envie.

Face à ces questions, Patrice réaffirme le but premier de Neeed : rendre service à celui qui créé son compte.

Il peut ainsi classer les produits ajoutés en plusieurs listes, suivre les évolutions de prix, arriver en un clic sur la fiche du produit convoité.

De manière secondaire, Neeed dispose de fonctionnalités "sociales" :
- je peux partager ma liste
- je peux filtrer les utilisateurs qui ont des produits communs avec moi
- je peux m'abonner à des listes d'autres utilisateurs.

Quant au financement de mes achats, l'heure n'y est pas encore. Une évolution future peut être....



Quels objectifs ? Quel modèle économique ?

A l'heure actuelle, la plateforme de shopping compte déjà 10.000 inscrits dont la moitié en utilisateur actifs.
Afin de valider le modèle, Patrice souhaite multiplier ce chiffre par 5 ou par 10.
Histoire de valider les tendances qu'il pressent et la pertinence de son idée.

La monétisation de Neeed passe par l'affiliation.
En d'autres termes, le site se rémunère par un pourcentage sur les ventes réalisées à partir de son site.

Au-delà, Patrice y voit une opportunité pour les vendeurs : lorsqu'un produit est sur une wish list, le client est dans une phase d'achat avancé, un pré-achat en quelque sorte.
L'impulsion à donner pour finaliser la vente est donc particulièrement faible : un bon de réduction, une réassurance sur les qualités du vendeur ou du produit...

Il y a là un champ à explorer côté marchand (et probablement côté marque).

A suivre !

Patrice, quelle est ta vision du ecommerce aujourd'hui ?

J'ai profité de cette interview pour demander à Patrice sa vision de l'entrepreneuriat sur le net aujourd'hui.
Entre les sites spécialisés affichant 150.000 références (ex Pecheur.com), les mastodontes et leurs marketplace (Amazon, RueduCommerce, Cdiscount), et les market place des amateurs (Alittlemarket, Etsy) reste-t-il de la place pour le petit entrepreneur ?

Patrice redit que son ambition et son plaisir sont de créer des entreprises à partir de faibles moyens et de les voir grossir.
Il redit toute l'importance qu'à pour lui la passion, nécessaire, indispensable même, pour faire vivre un projet.
Il y ajoute l'envie et la croyance dans le projet soutenu.
Sans ces ressorts, il ne faut pas commencer, ou arrêter tout de suite insiste-t-il.

Il reconnait que sa veille active lui montre que tous les secteurs sont désormais investis sur le net.
Il trouve de belles histoires et de beaux produits. Le temps d'Archiduchesse avec des concurrents endormis semble bien révolu. Trouver l'idée originale est plus compliqué.

Face aux géants, Patrice insiste : quel est l'intérêt de prendre le même train que les autres ? Pourquoi fourbir les mêmes armes pour les mêmes stratégies ? Le salut est de sortir du lot, de trouver l'angle d'attaque original, de créer une valeur ajoutée sur la marque et un avantage concurrentiel que vos concurrents ne pourront pas copier (comme le capital sympathie d'Archiduchesse)...

Alors à vos projets et bon vent à Neeed !

Mardi 18 Mars 2014
André Thisga
Lu 4933 fois


Nouveau commentaire :
Twitter



Inscription à la newsletter




Evaluations de thisga.com