Les magasins sont-ils démodés ?

Est-il encore intéressant de se déplacer dans les magasins pour aller faire ses courses ?
La question mérite d'être posée au moment où l'offre internet devient pléthorique et où un gros travail de mise en confiance des acheteurs a été fait (sécurisation des paiements, ergonomie, loi de modernisation de l'économie, loi Chatel).



L'affrontement entre le monde on-line et off-line (ou en bon français entre les magasins en ligne et les magasins physiques) ne fait que commencer.

1- Evolution : quelques chiffres marquants
Le nombre de cyber-marchands a atteint 40.000 en 2008 (+54% en 3 ans). Dans le même temps les internautes sont passés, en France, de 10 à 26 millions et l'on en prévoit 40 millions en 2010. Enfin, les jeunes jusqu'à 25 ans sont totalement accrocs et ont déjà effectué un achat sur internet à plus de 70%.

2- Le prix du déplacement
Qui se souciait hier encore du coût de l'essence lors d'un trajet en voiture pour aller faire ses courses ? Peu d'entre nous. Or le prix du pétrole a été multiplié par 4 au cours des 8 dernières années (le baril est passé de 28,5$ en 2000 à 123$ en juin 2008; source Direm). Et il est peu probable que cela change.
A moins que les salaires ne suivent le même chemin, un petit constat s'impose :
- si mon trajet jusqu'au centre commercial est de 10km et que j'y vais en voiture, je dépenserai chaque année EUR2.000 en transport et je rejetterai 930kg de CO2 et 300 litres de pétrole (source ADEME).
- le même trajet à vélo me fait économiser EUR1.800/an;
- et si je reste chez moi à pianoter sur internet, cela ne me coûte rien !

gamme, gamme de produit, largeur de gamme
gamme, gamme de produit, largeur de gamme
3- La gamme disponible
Les magasins physiques disposent d'un espace limité pour présenter leurs produits. Du coup, seuls ceux qui se vendent le mieux sont présentés.
En revanche, sur internet, le coût de présentation est presque nul. Les gammes disponibles sont donc beaucoup plus larges que sur le marché réel, et le nombre de clients ainsi réunis rend viable la vente de produits atypiques. Ainsi, tous les goûts sont servis.


4- Le comparatif
Internet permet une comparaison rapide des produits.
Et pas uniquement sur les prix. Les informations techniques font toute la différence, et permettent rapidement d'en savoir plus que le vendeur spécialisé. Le choix du produit acheté est ainsi grandement facilité.

En outre, une étude récente a montré l'importance de remarques faites par les autres internautes sur leurs achats en ligne : ces avis réduisent les hésitations de l'acheteur, favorisent l'achat, diminuent les taux de retours et augmentent la satisfaction du client. Un atout introuvable dans les magasins physiques.

hypermarché, glauque, lumière électrique, pas de fenetre
hypermarché, glauque, lumière électrique, pas de fenetre
5- Envie de s'enfermer ?
Connaissez-vous l'une des raisons pour laquelle les centres commerciaux n'ont pas de fenêtres ? Pour nous empêcher de voir le temps au-dehors et ne pas se rendre compte des heures qui passent... Logique car plus vous passez de temps dans le magasin, plus vous achetez.
Une fois enfermé, il reste le meilleur : le bruit avec la musique que l'on vous oblige à écouter, la foule, la taille du magasin (où est le produit que je cherche ?), l'attente à la caisse et, enfin, la tête de la caissière (enfermée dans cet enfer).

A l'inverse, en faisant vos courses sur internet, vous restez dans votre intérieur, le choix vient à vous, la musique est la vôtre et vous payez en 2 secondes 1/4, 24 heures sur 24.

6- La loi Chatel
La loi Chatel est mal vécue par les cyber-marchands parce qu'elle augmente le pouvoir des acheteurs sur internet et fait mal à leur porte-monnaie: elle rend gratuites les hot-lines et permet à l'acheteur de demander le remboursement des frais d'envoi en cas de retour de marchandise.
Quoi qu'il en soit, elle favorise l'achat en toute confiance sur internet et vient renforcer l'avis de plus en plus positif des acheteurs vis-à-vis d'internet.

6- Le contact humain

Certes, le contact humain est inexistant sur internet - à l'exception des supports clients (email et téléphone) qui permettent de faire le lien entre le site internet et le client -, mais les grands magasins et hypermarchés nous font mourir d'ennui avec leurs pauvres vendeurs qui sont bien en peine pour reconnaître un client parmi les milliers qui passent chaque jour et où la relation est donc déshumanisée.

En conclusion, le marché en ligne présente beaucoup plus d'avantages que le marché physique. Nous pouvons espérer que cette tendance conduira à une réduction du nombre de grandes surfaces et à une augmentation du nombre de commerces de proximité, polyvalents et reliés à la toile.




NB:
J'adore "Le Chat" de Geluck et j'ai trouvé cette vignette qui me parait bien adaptée à mon texte (Le Chat : "Et le contact humain dans tout cela ?" L'ordinateur : "Enlève ton coude de mon clavier !"). J'espère qu'il n'en voudra pas à un admirateur d'avoir emprunté cette image. Allez voir son site qui reprend toute son actualité : Geluck
the end
the end


Jeudi 5 Juin 2008
André
Lu 2328 fois


Nouveau commentaire :
Twitter



Inscription à la newsletter




Evaluations de thisga.com