Cyrille Frémont, Home Organiser : Organisez votre intérieur

Pour continuer notre cycle d'interview, nous avons rencontré une Home organiser de renom. Ce nom et cette profession, tout droit venu des Etats-Unis, a en effet débarqué chez nous avec un objectif clair : nous aider à mieux ranger et organiser notre maison. En somme, Cyrille Frémont est le complément de notre magasin (ou l'inverse, au choix). Alors, comment devient-on Home organiser et en quoi cela consiste ?



Pouvez-vous nous présenter votre parcours et nous expliquer comment vous est venue l'idée du métier de Home Organiser ?

Cyrille Frémont, Home Organiser : Organisez votre intérieur
Un parcours assez éclectique ! Hôtesse de l’air, tout d’abord, et donc rompue aux petits espaces bien organisés et ordonnés. Divers métiers ensuite, avec, je le constate aujourd’hui, un dénominateur commun : l’organisation.

Puis le déclic en regardant une émission de télévision, alors que j’installais une cliente au Canada : une Home Organizer réaménageait une maison.

Home Organizer est un concept américain. Le nom est très parlant mais a-t-il un équivalent français ?

Lorsque j’ai démarré mon activité, j’ai essayé de trouver une traduction française qui soit aussi évidente que cela peut l’être en américain, mais je ne l’ai pas trouvée.

En fait, Home Organizer me correspond bien, car je suis très anglo-saxonne dans ma tête. D’autres se reconnaissent plus en coach en organisation domestique, ou autres termes. C’est bien aussi…

Avez-vous dû adapter le concept ?

Évidemment ! Les Français et les latins en général ont une approche très différente de celle des anglo-saxons.

Eux sont très pragmatiques : s’ils ne se sentent pas à l’aise ou pas bons dans un domaine, ils payent quelqu’un dont c’est le métier pour les aider. Et le problème est réglé !

Quel est le profil de vos clients ? Quel est le meilleur moment pour vous contacter ?

C’est quand on le sent !

En général, mes clients sont à une période charnière de leur vie. Le changement les amène à rechercher l’accord entre l’intérieur de leur domicile et leur moi intérieur ; ils y trouvent ou y retrouvent le bien-être.

Me contacter est déjà un passage à l’acte, mais parfois suivi d’effet quelques semaines ou quelques mois plus tard.
Cela peut être jamais, car notre conversation suffit souvent à débloquer quelque chose !

Comment se déroule une séance ? Combien cela coûte-t-il ?

Chaque prestation a son déroulement propre.

Je me fie à mon intuition et je relève mes manches !
Chaque personne est différente, avec sa problématique mais, en général, c’est une journée et 700 euros.

Au bout du compte, on trie, on jette, on donne et, toujours, on organise et/ou réorganise.
En fait, c’est un investissement, pas une dépense.

Vous avez plusieurs livres et un blog à votre actif : pouvez-vous nous en parler ?

Écrire un livre est une véritable expérience…
Ce qui m’a plu dans « Organiser ses rangements », traduit en allemand et depuis peu en finnois, c’est que je devais penser aussi déco.

Pour le blog, je n’ai malheureusement pas le temps de poster autant d’articles que je le souhaiterai !
Mais, à ma décharge, il comporte des articles de fond, valables demain comme hier…

Une petite anecdote à nous raconter ?

Une cliente affolée regardant autour d’elle me dit « On ne pourra jamais tout remettre ! ».

Je lui ai répondu en riant : « Oui, rappelez-vous, c’est justement le but ! ».

Quel est votre mot de la fin ? Avez-vous un conseil particulier pour les clientes de Thisga ?

L’encombrement vient de la surconsommation.

Posons-nous les bonnes questions avant un achat :
- En ai-je besoin ?
- Envie ?
- Est-ce utile ?
- Est-ce que je trouve cela beau ?

Consommer « juste » est la meilleure façon de se faire plaisir de façon durable.


Lundi 31 Octobre 2011
Audrey Thisga
Lu 873 fois


Nouveau commentaire :
Twitter



Inscription à la newsletter




Evaluations de thisga.com